Un dernier souffle d’été, quelques jours à peine avant de passer à l’heure d’hiver. Un dernier souffle d’été, plein de nuances orangées et citronnées à la découverte du parfum Eau d’Hadrien de la maison Goutal Paris en Toscane. 

Une parenthèse italienne, un peu plus de 24h d’immersion totale dans ce décor qui était semblable à celui qui a inspiré ce parfum … Annick Goutal eu l’idée de ce parfum à base de citron et de cyprès lors d’un voyage en Toscane, après avoir lu les mémoires d’Hadrien. Nous avons logé dans la sublime Villa Lena, un lieu hors du temps où l’art joue avec les traditions. C’était un plaisir de voyager en présence de Camille Goutal, de Céline et Zoé que je suis (et que j’admire!) toutes deux depuis bon nombre d’années. Avant même de me lancer je dois l’avouer ! 

Le thème principal de ce voyage était décliné autour du citron et des agrumes, et quoi de plus chouette que de nous mettre dans le bain dès notre arrivée avec une délicieuse citronnade sur une jolie terrasse aux nuances orangées pour nous donner un avant goût de ces deux journées, et entrer dans l’univers de l’Eau d’Hadrien et de ses notes héspéridées.

Nous avons déjeuné au restaurant de la Villa Lena, un repas typiquement italien et absolument délicieux : petite pensée pour le parmesan qui était divin ! La table où nous avons déjeuné à l’extérieur était parfaitement décorée, le cadre, idyllique : il ne manquait qu’un petit rayon de soleil ! 

L’après midi quartier libre dans le sublime domaine de la Villa et atelier création de pâtes ! C’était surprenant de voir avec quelle facilité et quelle rapidité le chef de la Villa manipulait et mélangeait les ingrédients pour les transformer comme par magie en fusilli, ravioli et spaghetti ! 

En fin de journée nous avons assisté à un atelier olfactif avec Camille Goutal, l’occasion d’éveiller nos sens et de laisser parler notre imagination de la même manière que les parfumeurs dans leur laboratoire avec toutes leurs  senteurs. Le but ? Sentir sur des touches de parfumeur différentes ingrédients et leur associer des mots, des souvenirs, des images à réveiller  et révéler notre personnalité. Ainsi Camille nous a expliqué qu’elle pouvait passer des heures et des heures sur une même odeur à partir loin, très loin dans ses plus profondes pensées pour explorer sa créativité. 

Nous avons même pu découvrir des carnets qui appartenaient à sa maman, que Camille ne sort que très rarement avec ses notes, parfois des plus rigolotes (Nous avons eu quelques fous-rires avec les filles en en lisant certaines!).

Nous avons senti plusieurs ingrédients qui composent l’Eau d’Hadrien et c’était très amusant de voir à quel point les souvenirs qui nous ramenaient aux odeurs étaient différents en fonction de chacune ! 

Le lendemain tout est allé très vite, levées très tôt le matin pour une virée dans le ciel en Montgolfière … quelle drôle de sensation !!! La Toscane vue du ciel et une percée de soleil magique à travers les nuages ! 

Tout est allé très vite mais je me souviendrai de ce moment hors du temps ! Nous avons fait un passage furtif à Florence pour le déjeuner le temps d’admirer quelques minutes la cathédrale et de nous rendre au restaurant La Ménagère, une superbe adresse où j’ai dégusté une des meilleures Burrata de ma vie ! 

Je vous laisse désormais avec les photos qui accompagnent ce court récit, j’espère qu’elles vous feront voyager et vous rappelleront un peu l’été ! Merci à la Maison Goutal et à Julia pour ce joli voyage, pour cette année parfumée à vos côtés, pour tous ces souvenirs créés. 

*Article écrit dans le cadre d’une collaboration avec la Maison Goutal.